DIJON

17ème congrès

20 - 23 mai 2014

Le malaise des cadres s’accentue, surtout dans le public

L’enquête réalisée pour l’UGICT – deuxième organisation de l’encadrement aux élections professionnelles derrière la CFDT et devant la CFE-CGC – montre que le mal-être des cadres s’est davantage accentué dans le secteur public. « Le niveau d’insatisfaction dans le secteur public, observe l’UGICT, dépasse celui du secteur privé de plus de 10 points sur chacun des critères. » Il en est ainsi de l’inadéquation des rémunérations avec les responsabilités (58,1 % dans le public, 39,9 % dans le privé) ou la qualification (61,7 % contre 39,4 %).

Le sondage confirme la persistance des inégalités entre les femmes et les hommes chez les cadres. Sur l’implication, la charge de travail, le temps de travail, la qualification et les responsabilités, les femmes ont une insatisfaction supérieure aux hommes d’environ 10 points. « Toutes les mesures mises en œuvre jusqu’ici par le gouvernement restent insuffisantes », souligne l’UGICT qui conclut : « Il est plus que temps de réhabiliter les cadres dans leur rôle contributif » et leur permettre « d’être cadre à part entière ». Vaste chantier.

Lire l’article ici

Pas de commentaires

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser le langage HTML suivant : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.